Les Amis du Bois des Buttes
Vous êtes ici:   Home « Armée française « 1916 « Témoignages « APOLLINAIRE Guillaume

 

Portrait Apollinaire

Jeunesse et voyage en Allemagne
Guillaume Albert Vladimir Alexandre Apollinaire de Kostrowitzky naît en 1880 à Rome. Sa mère est une aristocrate polonaise. Son père est italien mais ne le reconnaît pas. Il passe sa jeunesse à Monaco et
Nice avant de s’installer à Paris où il commence par travailler dans une banque.
Il devient ensuite précepteur dans une famille aisée avec laquelle il voyage en Allemagne et en Autriche. Une déception amoureuse auprès d’Annie Playden, la gouvernante anglaise de la famille, ainsi que les paysages vus pendant son voyage lui inspirent plusieurs poèmes.


Début de carrière littéraire
De retour en France, Apollinaire commence à publier des textes et devient rédacteur d’une revue.
Il fréquente également des artistes comme Pablo Picasso et le Douanier Rousseau. Il entretient une relation compliquée avec la peintre Marie Laurencin.
Son recueil le plus célèbre, Alcools, est publié en 1913.


Départ pour le front

Wilhelm-Apollinaris de Kostrowitzky demande sa naturalisation pour s'engager, le 6 décembre 1914, au 38e régiment d'artillerie de campagne. Muté sur le front en 1915, il combat en Champagne où il devient maréchal-des-logis.

Naturalisé français sous le nom de Guillaume Apollinaire en mars 1916, il passe dans l'infanterie comme sous-lieutenant au 96e régiment d'infanterie.

Le 17 mars 1916, à La Ville-aux-Bois, dans l'Aisne, il est grièvement blessé (au Bois des Buttes) à la tête par un éclat d'obus et subit deux trépanations avant d'être réformé.

Le 9 novembre 1918, le poète, dont l'organisme avait été affaibli par sa blessure de guerre, meurt de la grippe espagnole. Son corps repose à Paris, dans le cimetière du Père Lachaise.

"Cette boue est atroce
aux chemins détrempés
Les yeux des fantassins ont des couleurs navrantes
Nous n 'irons plus au bois
les lauriers sont coupés
Les amants vont mourir
et mentent les amantes"

(Poèmes à Lou)

 

Guillaume Apollinaire lit "Le pont Mirabeau"


Source: Dossiers individuels 

Source: Biographie Guillaume Apollinaire

Une rétrospective sur Apollinaire à découvrir <<ICI>>

 

Sous-menu

⇑ ..
nach oben