Les Amis du Bois des Buttes
Vous êtes ici:   Home « Armée française « 1916 « le 66e RIT

 

En janvier 1916, le Régiment est porté à l'est de Bèrry-au-Bac, dans le secteur de Roucy-Pontavert- Beaumarais. Il y restera jusqu'à la fin de 1916, tantôt adjoint à des unités actives, tantôt en secteur de lre ligne.

Il participe pendant cette période aux deux affaires du Bois des Buttes, où il est assez éprouvé.

En quittant le secteur de Roucy, le 66e RIT est l'objet d'un ordre élogieux du Général commandant la 69° Division:
Par ordre N° 1.103/3 du 5' C. A. en date du 26 décembre, le 66' R. I. T. est retiré du front du secteur de Roucy.

Le 66e R. I. T. appartenait à la 69" Division depuis plus de 7 mois ; à l'instar des jeunes camarades, il a tenu un secteur de 1" ligne, où il n'a cessé de se distinguer par sa belle tenue, par sa discipline, par son ardeur au travail.

Le Général commandant la 69* Division adresse ses compliments au Colonel MORET, à ses officiers, à ses hommes.

Un axonais Gaston Camille VANIER du 66e régiment d’infanterie territoriale

Né à : Villers-Hélon Âge : 39 ans

Manouvrier à Villers-Cotterêts, Gaston Vanier est cassé de son grade de caporal clairon le 21 janvier 1916. « Il s’est absenté sans autorisation du cantonnement de sa compagnie pendant 24 heures. » On venait alors de le transférer du 9e au 66e RIT.

Le 15 juin, il est blessé par un éclat d’obus tombé sur la butte de l’Edmont, à Pontavert (Aisne). Il meurt le lendemain à l’ambulance 1/55 du château de Romain, là où l’on avait évacué le poète Guillaume Apollinaire quelques semaines plus tôt.

nach oben