10e Régiment de Hussards
Vous êtes ici:   Home « Armée française « 1914 « 10e Régiment de Hussards

SEPTEMBRE 1914.

Le 6.  L'ordre du jour du général JOFFRE ranime le courage. Le corps d'armée reprend l'offensive. Le 10e hussards est principalement sur son flanc ouest et envoie des patrouilles et reconnaissances qui opèrent très
bien et montrent du mordant.
Les hussards poursuivent leur marche en avant sur Mont-Dauphin et traversent la Marne à Château-Thierry, le 10 septembre, pour aller bivouaquer à Buisson.

Le 12. — Le 10e hussards est sur le plateau de la ferme de la Cense, il traverse la Vesle à Breuil, après un petit combat à pied, mais il ne peut déboucher vers Romain, l'artillerie le refoulant sur Courlandon; la nuit est passée à Villette.

Le 13. — Le 10e hussards remonte par Révillon vers l'Aisne qu'il traverse derrière les Allemands à Maizy. Les escadrons arrivent à Craonne et Craonnelle. Bientôt l'infanterie allemande contre-attaque, appuyée par des mitrailleuses; elles forcent les hussards à se replier sur le bois de Beaurieux et
le Moulin Rouge. Cantonnement à Chaudarde.

Le 14. — Le 10e hussards se porte à la sortie nord des bois de Beaurieux, puis à La Ville-aux-Bois; il va dans la plaine de Guignicourt au-devant de la 2e D. C. encore au camp de Sissonne, pour lui permettre de rentrer dans nos lignes.

Cantonnement à Concevreux.

nach oben